Comment la pandémie mondiale de Covid-19 a modifié les tendances de consommation des français en matière de compléments alimentaires ?

Une enquête exclusive Harris interactive réalisée par le SYNADIET fait justement état de l’impact de la crise via une étude qui s’est déroulée en février 2021. Plus de mille personnes ont répondu à un questionnaire ce qui a permis de mettre en évidence plusieurs éléments liés à l’évolution de la consommation de compléments.

Tout d’abord, plus d’un français sur deux est consommateur de compléments alimentaires. Ce sont notamment des personnes plutôt jeunes et actives qui, pour une grande partie, en consomment depuis moins d’un an. En effet, la première prise a eu lieu au cours des 12 derniers mois pour 38% d’entre elles.

Leur usage reste pour autant occasionnel sous forme de cure saisonnière ou durant des périodes spécifiques (examens, fatigue…). Le recours à des solutions de santé naturelle pour favoriser l’immunité, le sommeil et lutter contre le stress a été le fait marquant de l’année.

Concernant le profil des consommateurs de compléments alimentaires, ils sont soucieux de leur état de santé général et associent leur prise avec une alimentation équilibrée et de l’activité physique. Les résultats soutiennent la perception des compléments alimentaires comme produits compagnons dans le cadre d’une démarche globale de prévention-santé.

La crise sanitaire à quelque peu modifié les tendances, notamment concernant les critères de choix. En effet, si la naturalité, l’utilité et la composition était auparavant les principaux critères de choix, l’origine (made in France) et le prix gagnent du terrain. On observe donc une valorisation croissante des produits français et naturels tout en portant attention au prix et en favorisant donc des marques économiques.

Un engouement nouveau pour le e-commerce traduit également la modification des modes de consommation depuis la crise. Pour autant, le lieu d’achat préférentiel reste les officines car il y a un lien de confiance avec le pharmacien. D’après l’observatoire de l’année 2020 du SYNADIET, les pharmacies représentent toujours 50% des parts de marché. A noter, Le marché des compléments alimentaires a connu une croissance de 2% en France en 2020 pour atteindre 2,1Md€ de chiffre d’affaires.

Les nouveaux défis à relever pour répondre aux attentes des consommateurs seront de proposer des compléments alimentaires plus durables qui valorisent des ingrédients d’origine naturelle ainsi que le made in France. Démontrer leur efficacité est également un point essentiel pour permettre de toucher de nouveaux consommateurs qui restent à ce jour hermétiques à ce marché pourtant prometteur.

Nos remerciements à Noriane Nugue, étudiante stagiaire en Master 2 Développement de produits pharmaceutiques et nutritionnels pour la rédaction de cet article.