Capture_d%e2%80%99%c3%a9cran_2017-07-05_%c3%a0_12.01.19
05/07/2017
L'alimentation peut limiter le déclin cognitif

Selon une étude récente menée par l’université de Géorgie, les aliments ou compléments alimentaires contenant de la lutéine et de la zéaxanthine peuvent renforcer et améliorer le fonctionnement cognitif des personnes âgées.

La lutéine et la zéaxanthine, mieux connues sous le nom de caroténoïdes, ont des effets bénéfiques pour la vision et les fonctions cognitives chez les personnes âgées. Ont les retrouve notamment dans les fruits et légumes de couleur jaune à rouge comme le jaune d'oeuf, le maïs ou encore les épinards. 

En vieillissant, notre cerveau subit un déclin naturel, c'est dans ce cadre que l’équipe de recherche de l’université de Géorgie a étudié l’effet de la lutéine et de la zéaxanthine sur l’activité cérébrale des personnes âgées.

L'étude consistait en la mémorisation d'une série de mots choisis au hasard et l'équipe mesurait l'activité cérébrale mais aussi l'oeil des participants agés de 65 à 68 ans.  

Les résultats montrent clairement que les participants, affichant des valeurs plus élevées de lutéine et de zéaxanthine, devaient recourir à une activité cérébrale moindre pour effectuer leur tâche, contrairement aux participants ayant des scores inférieurs. Cela signifie qu’ils utilisent mieux leurs fonctions cognitives et sont donc plus efficaces d’un point de vue «neural».

Bref, la lutéine et la zéaxanthine présents dans de nombreux aliments peuvent aussi contribuer à combattre le déclin cognitif chez les personnes âgées.

Voir toutes les actualités